Pour des fiançailles réussies
Conseils et astuces | 25 août 2015

Traditionnellement, les fiançailles permettaient aux familles des futurs époux de faire connaissance et d’échanger sur les préparatifs du mariage à venir. Jadis indispensable, cette

coutume s’est perdue pendant un certains temps pour revenir au goût du jour mais pas sans une

touche de modernité !

En effet, à l’époque c’est le père du prétendant qui devait présenter la demande de son fils aux

parents de la jeune fille qu’ils avaient choisie. Si l’affaire était conclue, les parents de la future

épouse se devaient donc d’organiser les fiançailles à leur domicile afin d’officialiser la nouvelle et

de fixer la date du mariage, souvent entre un an et six mois après. Cette célébration marquait le

début de la relation entre les deux jeunes gens et leur permettait d’apprendre à se connaître

avant le mariage.

Mais désormais, tout est bien différent ! C’est une petite fête organisée la plupart du temps sur

décision des mariés afin de témoigner de leur amour l’un pour l’autre. Et bien que parfois ce soit

également un moyen de présenter les deux familles, elle n’a plus pour vocation de permettre aux

futurs mariés d’être dans la « légalité » jusqu’au mariage.

5740595693_3dd247afe4_o

Nous vous conseillons d’inviter votre famille et vos amis proches. Le but n’est pas de faire une répétition de votre mariage mais un repas intimiste où vous partagez votre intention de vous unir

l’un à l’autre avec ceux qui vous sont chers.

Vous pouvez par la même occasion échanger sur les préparatifs de votre mariage et, le cas

échéant, répartir les rôles de chacun dans l’organisation, ou définir la date avec eux si cela n’a

pas déjà été fait.

14367964335_1b8cbe356a_k

Surtout, l’événement doit être modeste pour ne pas éclipser votre mariage à venir. Ne dépensez pas trop d’argent et n’en faites pas trop côté déco. Choisissez de réunir vos proches

entre neuf mois et un an avant la date envisagée de votre union, des fiançailles trop rapprochées

du jour J ne serviront à rien.

Vous devez annoncer la nouvelle à vos invités au moyen d’un carton d’invitation entre deux et

trois mois avant la date prévue. Précisez alors si vous ne voulez pas de cadeaux (mais pas

l’inverse !). En effet, ils ne sont pas obligatoires. Les invités doivent donc être fixés si vous

préférez qu’ils attendent votre mariage pour vous faire un présent.

Il est de bon ton que le père de la fiancée fasse un discours mais cela peut également être le

fiancé lui-même ou toute autre personne qui souhaiterait prendre la parole pour célébrer

l’engagement des futurs époux. Il sera prononcé pendant le cocktail ou à l’arrivée du dessert.

7086850689_87b7e5cc03_o

Pour ce qui est de la bague de fiançailles : la tradition veut que ce soit un solitaire en or surmonté d’un diamant ou d’une pierre blanche, mais surtout pas de rubis ou d’émeraude. De

nos jours, il est simplement conseillé qu’elle ne ressemble pas à une alliance, les pierres sont

donc toujours indiquées, quelles qu’elles soient, par contre, la matière importe peu. En effet,

l’argent est de plus en plus plébiscité là où l’alliance reste majoritairement en or.

Il y a bien évidemment la traditionnelle bague de famille qui appartenait auparavant à l’arrière

grand-mère du futur marié, qui la tenait elle-même de sa mère,… Ceci n’est plus à l’ordre du jour,

même si quelques familles aisées ont maintenu la tradition. Il est désormais ordinaire que le futur

époux choisisse la bague, seul ou avec un proche. Il est également de plus en plus courant que

les fiancés s’échangent mutuellement une bague ou un bijou et dans ce cas, ils peuvent être

amenés à les choisir conjointement.

Pour ce qui est du repas, il prend généralement la forme d’un banquet. Mais pensez au cocktail

dînatoire (ou déjeunatoire), au barbecue, à la garden party ou encore au brunch. Il est

généralement plus chic lorsqu’il est organisé le soir et plus champêtre le midi. La tradition veut

que les fiancés soient assis chacun à un bout de table. Par la suite et jusqu’à leur premier

anniversaire de mariage, ils ne seront plus jamais séparés pendant un repas. Mais encore une fois,

le plan de table est libre et doit être décidé en fonction de vos envies et des problématiques

entre les convives, bien sûr !

9334584217_f2e304931d_k

En ce qui concerne le déroulement de vos fiançailles, nous vous conseillons de ne pas trop en faire. Pas besoin d’organiser des animations ou de prévoir un DJ. Pensez plutôt à partager des

anecdotes ou à faire circuler des photos. Accordez beaucoup de temps à vos invités : ils vous

solliciteront bien plus qu’à votre mariage et voudront tout connaître de votre vie à deux. Profitez-

en pour les faire échanger tous ensemble sur des sujets qui vous tiennent à cœur, mais aussi par

petits groupes, autour de leurs points communs par exemple, le but étant de les débrider pour

qu’ils soient plus détendus le jour de vos noces.

Vous pouvez décider de faire un repas au cours duquel vous annoncerez officiellement vos

fiançailles sans que vos invités ne soient préalablement au courant de la raison pour laquelle ils

sont réunis. Mais vous pouvez également y faire votre demande en mariage, sans que votre

promise ne le sache. Ou bien ces fiançailles sont tout simplement le moyen de présenter la

fameuse bague à tous. Si vous êtes croyant, et particulièrement catholique, une cérémonie

religieuse peut être choisie. Une messe aura lieu durant laquelle la bague et les futurs époux

seront bénis.

11745304146_3bcee09e02_o

Vous avez désormais toutes les clefs pour réussir vos fiançailles dans la tradition ou la modernité, à vous de choisir !

Photo en une : Barrett_Asia_Engagement_01 by Ryan Polei.